Fini le foot, parlons de foot...

Publié le par CBE Market

Bonjour,

 

Bon, j'ai laissé passer du temps... vous savez, il faut toujours tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler...

 

Et oui, cette année, pour la première fois, je me suis intéressée au foot et à la coupe du monde !!!!

J'ai même regardé les matchs !!!!

 

ballon_foot_monde.jpg


En fait, je ne regardais pas tant les joueurs que le "soi-disant" "coach"...

Il faut quand même savoir que l'appellation "coach" vient des Etats-Unis, assurément, mais du monde sportif. La traduction littérale serait entraîneur. C'est en fait comme cela qu'on s'intitulait dans la profession, en France, avant les années '90.

Puis l'appellation "coach" s'est imposée.

Normalement, le rôle de ce "coach d'équipe de sportifs" est de recruter et entraîner les joueurs, en tenant compte de leurs spécificités, de les faire avancer ensemble en leur donnant l'envie de jouer pour un "objectif commun", la victoire. C'est lui qui est supposé donner l'âme à l'équipe composée d'individualités, par définition, très fortes. En effet, pour pouvoir être sélectionné à un niveau national, cela suppose des compétences techniques et un caractère bien trempé pour supporter la pression.

 

Le rôle d'un manageur consiste donc à faire avancer son groupe vers un même objectif, sachant pertinemment qu'il faudra travailler sur les individualités. Il faudra transmettre son énergie positive, et absorber l'énergie négative des joueurs. Il faudra les faire travailler ensemble, déjouer les conflits de groupe.

 

Etre manageur ne s'improvise pas. Il faut à la fois maîtriser un bon nombre de compétences techniques, et avoir "le feeling" et la sensibilité qui vous permettra d'écouter les autres et de vous faire entendre. Cela nécessite également beaucoup d'énergie : ce n'est pas parce que vous êtes sur le terrain que vous ne faites rien !!!

(le cas extrême étant celui de Diego Maradona qui ne cessait d'empiéter sur le terrain, tellement il voulait être avec ses joueurs..)

 

Il suffit de voir les comportement des différents entraîneurs et tout est clair !

Le manageur doit aussi être humble et aimer les individus qu'il gère, être en harmonie avec eux, dans la mesure où il leur a inculqué son sens des valeurs, ou plutôt le sens des valeurs de l'entreprise pour laquelle ils se battent, dans ce cas les valeurs de la République Française (qu'ils représentent) et de la Fédération de Football (qui les embauche).

 

Baisser les bras pendant un évènement important pour le groupe et les entités qu'il représente n'est pas digne de quelque professionnel qui soit. En aucun cas la caissière de supermarché ne doit critiquer les prix des produits qu'elle vend, le vendeur de meuble ne peut pas se permettre de dire qu'il achète son lit chez la concurrence face à un client, le directeur d'une agence ne peut pas abandonner le management de son équipe en restant enfermé dans son bureau par peur de la confrontation... Quand on n'est pas d'accord, on quitte proprement l'entreprise qui peut à ce moment là prendre ses dispositions...

 

Dans le même ordre d'idées, j'ai constaté avec plaisir que Laurent Blanc avait bien préparé ses joueurs avant leur première apparition télévisuelle : le discours était concis, clair et commun à tous. Il sait visiblement les motiver et leur donner envie de se battre ensemble...

Ah la la ... donner envie.... tout un programme....

C'est un bon début !

 

Bonjour chez vous,

 

 

Commenter cet article