Brevet des écoles, Baccalauréat... à l'attention des parents !

Publié le par CBE Market

C'est la période chaude pour les enseignants et les directeurs d'établissements scolaires !!!!

 

Mais aussi, une période de stress dans les familles !

 

Si on exclu les grèves récurrentes de transport en cette période (cible privilégiée avec les périodes de vacances scolaires), les préparations des spectacles ou kermesses, les fêtes religieuses de toutes sortes,... il reste encore pour les parents à gérer les examens de leurs enfants (voire, à stresser encore plus qu'eux...)

 

Une de mes amies me demandaient si mon fils révisait beaucoup pour son brevet... réviser ???? quel mot bizarre... et oui, nul n'est prophète en son pays....

 

Mais, néanmoins et toutefois, entant que parents, nous avons certains devoirs dans l'accompagnement de nos 'petiots". Même s'ils n'y sont pas enclins et si le sujet vire à la première guerre mondiale, il nous faut leur rappeler que la (ré)vision est nécessaire, et pourquoi pas, les aider (pour le brevet c'est encore faisable... pour le Bac, on passe au niveau 2ème guerre mondiale...leurs moyens étant plus affûtés...lol)

Un plan de révision devrait être établi (vous reprenez les chapitres évalués et vous les calez sur les dates restantes), voire des interrogations orales.... votre implication (même si elle est rejetée avec force) sera inconsciemment appréciée par l'adolescent... ou plutôt, votre non-implication sera enregistrée comme un "abandon" (ah oui, ils savent utiliser des mots qui portent)

Mais ne vous sentez pas seul(e) ! Nous sommes nombreux à être démunis. Tenons bon !

 

L'enfant devra se coucher à une heure raisonnable pendant les quelques jours qui précèdent l'examen. (rappelons qu'un certain nombre d'heures de sommeil est nécessaire, car c'est à ce moment que se fixent les connaissances)

Pour le brevet, il me semble opportun de ne pas accepter que l'enfant se couche au delà de 21H pour un lever à 06h30, par exemple...

 

Il est encore jeune et a besoin de calins (j'adooooore) même s'il ne veut pas le montrer (surtout les petits mecs...lol). Soyez là, votre présence les rassure.

 

La veille de l'examen, votre rôle sera déterminant, pour l'empêcher de trop réviser (ça ne sert plus à rien), lui aérer l'esprit (une ballade, par exemple, lui ferai du bien) et le repas du soir devra présenter des féculents (pâtes, riz), bref des sucres lents qui lui seront utiles pour tenir la dure journée d'examen du lendemain.

Pensez (si l'établissement le permet) à lui prévoir une bouteille d'eau et quelque gourmandise (sucres rapides) pour permettre au cerveau de fonctionner au maximum...

 

Ne minimisons pas cette période, mais n'en faisons tout de même pas non plus une crise vitale !

Sachons apportez aux enfants la sécurité, le confort dont ils ont besoin et tout l'amour qu'ils nous inspirent !

 

Courage à tous !

 

Amicalement vôtre !

Et merci d'être passé sur ce blog...

vos commentaires sont les bienvenus !

Publié dans Management

Commenter cet article